La Co-Construction

Au sein du Forum LLSA, nous postulons que la meilleure façon d'évaluer les solutions technologiques pour la santé, notamment celles destinées aux personnes (PHS – Personal Health System) pour le soins, l'assistance, le suivi des maladies chroniques, par exemple mais pas exclusivement pour un vieillissement actif et en bonne santé est d'utiliser l’approche Living Lab (LL) (Bergvall - Kareborn , Hoist & Stahlbrost , 2009). Cette approche de repose sur cinq principes fondamentaux :

Ouverture : le processus de conception et d'évaluation est public et n’importe quel acteur se considérant comme potentiellement impacté peut s’impliquer et prendre par au projet.

Égalité d'influence : Toutes les parties concernées doivent avoir une influence équilibrée sur le résultat final, ce qui signifie qu'aucune des parties prenantes ne devrait être en capacité de peser sur le projet par ses seuls objectifs personnels ou sa seule influence.

Principe de réalité : La conception et l'évaluation de la solution envisagée devraient être fondées sur des données quantitatives et qualitatives recueillies le plus consciencieusement possible. Cela implique la participation des utilisateurs finaux, un centrage sur les questions de « la vraie vie » et une mise en scène des solutions respectant les structures organisationnelles et logistiques prévues et surtout en évitant l’ajout d’intervenants qui ne seront pas ou peu impliqués au final.

Création de valeur : Le processus de conception et d'évaluation doivent créer de la valeur pour tous les participants. Ainsi, l'accent ne devrait pas être mis seulement sur la valeur économique, mais aussi sur l'impact social de la solution.

Pérennité : La conception et l'évaluation doivent faire partie intégrante du projet tout au long de sa durée de vie. Ceci signifie que la solution proposée doiit évoluer et être réévaluée grâce aux retours terrain. Il est donc nécessaire d'avoir un processus de conception et d'évaluation durable , capable de s’auto-entretenir grâce à des investissements récurrents permettant de réintégrer à chaque fois une partie de la valeur qu'il crée.

Sur la base de ces principes, l'évaluation a lieu à tous les stades du cycle de vie de la solution : de l'analyse des besoins au déploiement à grande échelle. Ce processus peut se résumer en quatre phases (figure ci-dessous), toujours vertueuses selon un cycle de co- confrontation , co- exploration, co- expérimentation et co -évaluation :

a. Cartographie des parties prenantes et analyse des besoins :

Confrontation: interaction avec les intervenants du territoire concerné pour comprendre leurs besoins primaires par rapport à la solution finale imaginée (proposition de valeur) et avoir une idée de leurs relations (alliances, oppositions, vétos potentiels , etc. ) au sein de l’écosystème.

Exploration: proposition de plusieurs cadres d’investigation et de représentations pour recueillir et organiser les connaissances sur l' écosystème et classer les besoins identifiés.

Expérimentation: questionnement systématique des parties prenantes pour identifier et classer leurs besoins, cartographier leurs interactions en choisissant un certain nombre d’entre eux (réseau de valeur) en vue de réaliser une première ébauche de maquette (éventuellement virtuelle, ou papier, etc.).

Évaluation : Collecte du feed back des intervenants concernant les résultats de l'analyse, mise en œuvre de corrections possibles et attribution d’un " indice de confiance " sur les résultats, afin de choisir les recommandations finales (proposition de valeur révisée) pour le premier prototype opérationnel.

b. Conception

Confrontation : interaction avec les intervenants pour générer des idées et des stratégies afin de résoudre un problème donné à l'aide d'un ensemble donné de technologies et de ressources.

Exploration : la mise en œuvre de plusieurs maquettes non fonctionnelles en utilisant, papier et crayon, présentations, vidéos, sculpture, collage, jeux de rôle, etc., pour permettre aux parties prenantes se concentrer sur de premières solutions et en sélectionner pour mise en œuvre dans de premiers prototypes.

Expérimentation: tests utilisateurs à petite échelle des premiers prototypes en laboratoire ou sur le terrain afin de mieux comprendre l'utilisation en procédant par itérations pour adapter les prototypes aux plus proche des besoins des utilisateurs, en se focalisant en particulier sur l’appropriation, la facilité d’utilisation, mais aussi l’impact de la future solution sur l’interrelation...

Évaluation: Une analyse approfondie des données recueillies lors de l'expérimentation pour servir de base à un effort collectif de recherche et aboutir à une finalisation en consensus avec toutes les parties prenantes, afin de sélectionner des besoins finaux des utilisateurs pris en compte pour la réalisation d’un premier prototype entièrement fonctionnel.

c. Développement

Confrontation: Reconsidération des différentes maquettes pour aboutir à un prototype entièrement fonctionnel répondant à l’ensemble des besoins primaires des utilisateurs finaux retenus.

Exploration : Mise en œuvre primaire du prototype entièrement fonctionnel et tests utilisateurs pour, de façon itérative, arriver à combler les lacunes fonctionnelles laissées par la mise en œuvre primaire, et en particulier sur les aspects manquants jugés essentiels pour répondre aux besoins des utilisateurs car absents lors de la phase de confrontation précédente.

Expérimentation: tests itératifs sur le terrain avec les utilisateurs afin de coller finement à l’appropriation, consolidation (déboggage, définition de stratégies en cas de panne , etc. ) et configuration d'une organisation efficace pour la livraison, l'exploitation et la maintenance de la solution sans oublier la formation des utilisateurs. A la fin de cette phase, la fiabilité, la facilité d'utilisation et le potentiel d’utilisation sont établis.

Évaluation : étude à moyenne échelle, avec un échantillon de population adapté, une durée et une méthodologie (groupes aveugles, randomisation, contrôle, etc. chaque fois que possible) pour mesurer l’efficacité des critères principaux d’appropriation et obtenir les premières pistes de retour sur investissement.

d. Déploiement

Confrontation : Interaction avec les parties prenantes et planification des procédures de déploiement pour la solution (infrastructures , distribution , service , maintenance , etc.), mais également pour les utilisateurs, par la sensibilisation, le renforcement de la confiance et la formation.

Exploration: Déploiement à petite échelle sur des sites pilotes, afin d'affiner les procédures de déploiement , résoudre les lacunes et mettre en œuvre des stratégies de secours en cas d'échec de la solution, y compris les mesures de protections financières et juridiques pour toutes les parties prenantes.

Expérimentation: à grande échelle, le déploiement progressif de la solution et un réglage fin de tous les paramètres afin de maximiser l'impact, avec des approches spécifiques sur un site pilote si nécessaire.

Évaluation (dite « écologique ») : Collecte des commentaires des utilisateurs et de données objectives (approches dites " Big Data ") sur le fonctionnement, l'utilisation et l'impact de la solution afin d'évaluer le retour sur investissement en comparant si nécessaire en conditions similaires non encore utilisées lors du déploiement.

Il est intéressant de noter, à notre avis, qu’il n'y a pas d’utilisation type au cours des étapes de la vie du produit. Le déploiement est en soi une expérimentation. Chaque nouvel utilisateur sur le terrain peut apporter de nouvelles questions qui peuvent à tout moment remettre en cause le système mis en oeuvre. Une fois le déploiement de la première version considéré comme achevé, le cycle recommence depuis le début pour travailler sur la version 2, conduisant à une amélioration et une innovation continues par l'intégration systématique du feedback et des idées des parties prenantes pour une solution en constante évolution.